219webPour ce premier billet de blog de ma série « Bouquins », j’ai décidé de vous présenter le livre Images of the Seventh Day de Michael Kenna. Ceux qui me connaissent, savent la grande admiration que j’ai pour ce grand photographe, alors il était tout à fait normal pour moi de commencer cette série avec l’un de ces livres.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici un petit aperçu de qui est Michael Kenna:

Michael Kenna est né à Widnes, en Angleterre, en 1953. Il rêvait d’être un peintre, mais lorsqu’il était étudiant l’école d’art et au collège, il a commencé à étudier la photographie. Il avait des doutes qu’il pourrait gagner sa vie en tant que peintre et avec la photographie il pourrait au moins faire des contrats commerciaux et publicitaires. Heureusement, il n’a pas abandonné ses activités artistiques et a finalement trouvé un moyen de gagner sa vie en produisant le genre de travail décrit dans ce livre. Il a ensuite déménagé aux États-Unis, et a commencé à voyager partout dans le monde, produisant des images étonnantes de chaque endroit où il allait. Son art s’étend de la caméra à la chambre noire, où il personnalise l’œuvre, et finalement à l’étape d’impression, où les photos sont données à la vie.

kenna_seventh_dayLe livre Images of the Seventh Day est paru en 2010 pour souligner une  exposition réalisée en Italie sur l’oeuvre de Michael Kenna (1974 à 2009). Publié par la maison d’éditions Skira, Images of the Seventh Day est un livre en couverture rigide et contient 272 pages. Son format est de 25 x 29cm.

kenna1Le livre est bilingue (anglais et italien). Les quelques dizaines de pages du début de ce livre sont principalement du texte. Fait intéressant, le papier utilisé pour ses premières pages est un papier du genre que l’on retrouve pour des romans.. un papier d’épaisseur moyenne de couleurs légèrement jaunâtre. Alors pour la partie photographique du livre, un très beau papier « très » blanc est utilisé.

kenna2Les photos du livre sont présentées de façon chronologique. Dès le début, en 1974, on remarque immédiatement que Kenna, utilise probablement du film 135 et peut-être aussi du grand format (4×5) vu le format des images. Comme vous le savez peut-être déjà, Michael Kenna utilise depuis un bon moment déjà des appareils Hasselblad moyen format et même à l’occasion un appareil Holga, tous les deux au format 6x6cm.

kenna3Donc, on remarque dans la jeune carrière de Kenna qu’il n’a pas encore adopté le style minimaliste pour lequel beaucoup de gens le connaissent. On remarque plutôt dans ces photos, une touche à la Brassaï avec ces scènes de rue nocturnes et brumeuses. On remarque aussi que ces cadrages sont assez traditionnels.

kenna4C’est à la fin des années 80 que l’on remarque que Michael Kenna utilise le format carré avec lequel il est connu. Évidemment, format carré ou pas, les photos  sont tout simplement magnifiques et la qualité de reproduction est remarquable.

Michael Kenna a publié beaucoup de livres jusqu’à présent, souvent ces livres sont très collector’s et peuvent se vendre pour une bonne petite somme. Images of the Seventh Day est un livre qui se trouve facilement sur divers sites web (Abe Books, Amazon, Indigo) et se vend généralement pour environ 35 à 50$. Je n’ai pas besoin de vous convaincre, je vous recommande chaudement ce magnifique livre. Si vous l’avez où si vous en faite l’achat, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous.

kenna5

Publicités