Dernièrement, j’ai fais connaissance d’un photographe argentiste qui aime faire de la chimie.. la chimie des révélateurs de films argentiques noir et blanc.

Il y a un certain temps, il a conconcté  un révélateur du nom de Kalogen. Le Kalogen à été créé par la British Photographic Society dans les années 20 et la recette aurait été rafinée dans les dernières années par Gerald C. Koch du populaire forum APUG.

C’est un révélateur similaire au Rodinal, sans être du Rodinal, il utilise du Métol (Sulfate de Méthylaminophénol) et peu être gardé sur les tablettes pour des années à venir. Son gros avantage est qu’il faut environ 3 fois moins de révélateur que le Rodinal et il semble donner plus de détails dans les régions sombres/ombragés d’une image.

Pour mon premier test, j’ai utilisé le film Xtreme 400 d’Ultrafine que j’offre dans ma boutique. Normalement, pour la recette au Rodinal, elle se fait à une dilution de 1+25 pour une durée de 7min 30sec à 20°C. Pour la recette avec le Kalogen, j’ai utilisé une dilution de 1+75 pour le même temps et température que la recette avec le Rodinal.

Très content des résultats, je vais devoir essayer d’autres films maintenant en espérant que tout soit très bons!

Voici quelques exemples:

 

Si vous êtes chimiste dans l’âme et que la langue de Shakespear ne vous fait pas peur, rendez-vous sur ce lien: Kalogen

 

Publicités